Procès de David Livingston et Laura Miller

L’ancien chef de cabinet et la chef adjointe sont accusés de méfait, de bris de confiance et d’avoir manipulé des systèmes informatiques dans le but de commettre un méfait, dans la foulée de l’annulation controversée de projets de construction de deux centrales au gaz en 2010 et en 2011.

Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform