Paris climat : après les discours, place aux tractations

    "D'arrache-pied"
    14:59 - "Je vous engage à travailler d'arrache-pied (...)Il faut vraiment qu'on aboutisse à des résultats", lance Laurent Fabius. Il faut "avancer sur le fond, la substance de façon à respecter le mandat extrêmement fort donné" lundi par quelque 150 chefs d'Etat et de gouvernement réunis au Bourget. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:05:22 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:05:42 PM
    Cinquantaine de pages
    15:05 - Le texte en débat, d'une cinquantaine de pages, est divisé en grands chapitres: objectif de long terme de réduction des émissions de gaz à effet de serre, adaptation au changement climatique, financements des politiques climatiques des pays du Sud, mécanisme pour réviser régulièrement à la hausse les engagements des pays, etc. Les négociateurs doivent remettre une version élaguée du texte samedi aux ministres, qui prendront la main durant la deuxième semaine de la COP. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:06:34 PM
    Avertissement
    15:10 - "Si ce n'est pas à Paris qu'on fait l'accord, on ne trouvera jamais une structure plus forte", avertit Laurent Fabius.
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:13:11 PM
    "Vive la France !"
    "Vive la France !" : Obama en fin de conférence de presse #AFP — Jérôme Cartillier (@jcartillier) 1 Décembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:13:11 PM

    © POOL/AFP/PHILIPPE WOJAZER
    François Hollande met son pouce sur un mur du stand de la Fondation Nicolas Hulot sur le site Générations climat au Bourget

    Optimisme d'Obama
    15:31 - Barack Obama "optimiste" sur un succès de la conférence sur le climat de Paris. Pour lui, la lutte contre le réchauffement est autant un  "impératif" pour l'économie que pour la sécurité. Le réchauffement est désormais "un impératif économique et de sécurité auquel nous devons nous attaquer maintenant". Au rythme actuel, "nous aurons rapidement à consacrer de plus en plus de nos ressources économiques et militaires (...) pour s'adapter aux conséquences d'une planète qui change", souligne le président américain. Il plaide pour donner "un prix au carbone".

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:34:58 PM
    "Donner un prix au carbone" (Twitter)
    Obama: donner un prix au carbone, meilleur moyen de limiter les émissions #AFP #COP21 — Jérôme Cartillier (@jcartillier) 1 Décembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:34:58 PM
    "Just do it" (Twitter)
    #COP21 #NicolasHulot Les solutions existent "Just do it" voilà ce qu'il faudrait dire aux chefs d'Etat #AFP pic.twitter.com/h2PZebrKy3 — Elise d'Epenoux (@elisedepenoux) 1 Décembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:36:47 PM

    © AFP/MARTIN BUREAU
    Le président américain Barack Obama, le 1er décembre 2015 à Paris

    Voix discordante
    15:54 - Le maire EELV de Grenoble, Éric Piolle, dénonce les "incohérences" et le "discours anachronique" du gouvernement qui engage un plan de relance autoroutier à l'heure de la COP21. "La logique est de faire une deuxième vallée du Rhône ici, qui passe sous les fenêtres de gens qui sont déjà les plus exposés à la pollution", regrette-t-il. Ce plan prévoit l'élargissement d'une autoroute urbaine, l'A480, qui passerait en deux fois trois voies.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 2:55:45 PM
    "Dette écologique"
    16:03 - Deux milliards d'euros, c'est le  montant promis par la France à l'Afrique. Une manière de régler une partie de la dette écologique des pays riches envers ce continent. "La France veut montrer l'exemple", déclare le président Hollande lors d'un mini-sommet africain en marge de la COP21. Autre aspect: la France veut montrer qu'elle n'est pas simplement un soutien aux forces africaines comme au Mali et en Centrafrique mais qu'elle se préoccupe aussi des conséquences du réchauffement climatique. L'Afrique paie un lourd tribut au réchauffement climatique alors que la région n'est responsable que de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:14:19 PM
    700.000 tweets
    16:03 - Il y a eu 703.002 tweets lundi en rapport avec la COP21. Dans la moitié des cas, ces tweets étaient rédigés en anglais (27% en français, 14% en espagnol), selon les experts de Visibrain. Le Premier ministre indien Narendra Modi et l'astronaute américain Scott Kelly, qui a tweeté une photo de la Terre vue de l'espace, ont été les plus retweetés. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:14:57 PM
    L'Afrique inquiète
    16:21 - L'Afrique, inquiète du réchauffement climatique, lance un cri d'alarme. "Il faut faire beaucoup plus", exhorte la présidente de la commission de l'Union africaine Nkosazana Dlamini-Zuma. Le continent subit une sécheresse sans précédent depuis des décennies, comme en témoigne la diminution de la superficie du lac Tchad. La situation de l'Afrique appelle non pas des "généralités" mais des "propositions concrètes" de la communauté internationale, prévient le président guinéen Alpha Condé. "Il nous faut avant de quitter Paris savoir concrètement ce que la communauté internationale mettra sur les projets" portés par le continent, renchérit le président sénégalais Macky Sall.
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:24:52 PM

    © AFP/LOIC VENANCE
    Des membres de l'ONG "Les Amis de la Terre" manifestent au Bourget

    Républicains américains hostiles
    16:24 - Les républicains américains marquent leur hostilité aux mesures censées lutter contre le réchauffement climatique. Mardi, le Congrès, à majorité républicaine, doit voter pour annuler le dispositif de réduction des gaz à effet de serre mis en place par Barack Obama. Un vote symbolique car le président mettra son veto. Mais cette initiative des républicains soulignent leur hostilité aux initiatives d' Obama dans ce domaine. La majorité avait planifié le vote pour qu'il coïncide avec le début de la COP21. Les conservateurs américains contestent, sinon le rôle des activités humaines dans le changement climatique, le coût économique de ces mesures environnementales notamment pour les régions dépendantes de l'exploitation du charbon.

    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:36:44 PM
    Terrorisme et réchauffement
    16:46 - Les conséquences du réchauffement climatique ont un impact sur le terrorisme en Afrique, selon le  président nigérien Mahamadou Issoufou. Il y a une "liaison étroite entre l'assèchement du Lac Tchad et le terrorisme dans la région" où sévit la secte islamiste Boko Haram, explique-t-il. Il fait ainsi référence au "cortège de réfugiés et de déplacés" - environ cinq millions, selon le Nigeria - liés à ces deux fléaux. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:47:58 PM
    Des hôpitaux exemplaires
    16:40 - Les hôpitaux s'investissent pour lutter contre le réchauffement climatique. Ils réduisent leur facture d'électricité, recourent à des énergies propres et revalorisent les déchets. Les hôpitaux français, gros pollueurs, revendiquent un "devoir d'exemplarité" et visent de substantielles économies. Des projets vertueux essaiment "dans toutes les régions" de France, observe Joëlle Colosio, directrice Ile-de-France de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise d'énergie (Ademe). Le CHU du Mans lutte par exemple contre ses "200 tonnes par an de restes alimentaires", en redistribuant "l'équivalent de 7.000 repas" dans un restaurant social. Les 315 tonnes de déchets alimentaires du CHRU de Lille sont, elles, transformées en biogaz, utilisé pour les bus et le réseau gaz de la ville.


    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 3:58:13 PM
    L'appel de Marion Cotillard
    17:10 - La conférence sur le climat est l'occasion de "réveiller encore plus de citoyens", estime l'actrice française Marion Cotillard, qui assure que le monde du cinéma accorde de "plus en plus d'attention" à l'environnement. "Je vois avec joie que, sur les plateaux de cinéma, il y a de plus en plus d'attention portée au recyclage et à la façon dont les gens consomment", explique-t-elle à l'AFP. "Les négociateurs ont un devoir face à eux-mêmes et face à leurs enfants", conclut l'actrice française.
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:26:58 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:50:57 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:50:59 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:51:07 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:51:17 PM
    Le péril du charbon
    17:51 - Les plus de 2.000 centrales à charbon actuellement en projet ou en construction mettent en péril l'objectif de contenir le réchauffement climatique à +2°C, selon une étude présentée à l'occasion de la conférence sur le climat de Paris. Les émissions de gaz à effet de serre générées par ces 2.440 nouvelles centrales, ajoutées à celles des sites existants, placeraient le monde sur une trajectoire dépassant +3°C par rapport au niveau pré-révolution industrielle, selon un rapport du Climate Action Tracker (CAT), qui regroupe quatre instituts de recherche.
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 4:54:53 PM
    Et la vitesse sur autoroute?
    18:01 - La Cop21 est l'occasion pour les élus de rappeler à l'ordre le gouvernement sur leurs engagements. Ainsi, le maire Les Républicains de Valence Nicolas Daragon ne manque pas d'interpeller la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal au sujet de la vitesse sur les autoroutes traversant les villes. "En août dernier, Ségolène Royal avait confirmé sa volonté de baisser la vitesse maximum autorisée à 90 km/h sur les tronçons d’autoroutes traversant les villes" mais "à ce jour et presque 5 mois après (…) aucune circulaire n’a encore été publiée", regrette-t-il dans un communiqué. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 5:03:43 PM

    © AFP/LOIC VENANCE
    Le logo de la COP21 avec un planisphère en toile de fond au Bourget

    18:10 - Les délégations de 195 pays à la conférence de Paris sur le climat ont entamé aujourd'hui des négociations marathon pour parvenir d'ici à une dizaine de jours à un accord sur le réchauffement, incitées à accélérer le rythme par les présidents Hollande et Obama. L'accord espéré le 11 décembre à Paris doit permettre au monde d'amorcer un virage historique pour se détourner des ressources fossiles, qui fournissent aujourd'hui une large part de l'énergie mondiale mais sont à l'origine du réchauffement inédit de la planète. En marge de la conférence, l'Afrique, qui subit déjà de plein fouet les conséquences du réchauffement, s'est vu promettre 2 milliards d'euros d'ici à 2020 par la France pour développer ses énergies renouvelables. FIN DU DIRECT


    par AFP par le biais de EN DIRECT - COP21: après les discours, place aux tractations 12/1/2015 5:20:08 PM
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform