La commission Charbonneau du 22 octobre

La commission Charbonneau du 22 octobre

  • Tout a changé à parti de 2000, confirme M. Surprenant. Le prix du pétrole a explosé. Les contrats ouverts étaient augmenté de 20-25%. Ç'avait causé une commotion au bureau, mais des gens mettaient ça sur le compte du prix de l'essence. Mais on « voyait définitivement qu'un système de collusion était en place », le prix de l'essence ne pouvait justifier ça à lui seul, explique-t-il.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:14:55 PM
  • Surprenant affirme qu'il n'était pas seul à soupçonner ça. L'affaire se «parlait de plus en plus » dans les années 2000.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:15:48 PM
  • Les collègues qui étaient là à l'époque : M. Yves Themens était à l'époque responsable de la gestion des rapports d'octroi de crédits. C'est lui qui devait les faire approuver par le patron de l'époque, Robert Marcil, et d'acheminer ça au comité exécutif. M. Themens s'occupait aussi des contrats dans le domaine du pavage et des trottoirs, pas seulement des contrats de canalisation. M. Marcil est arrivé en 2002-2003 au département, dit-il. Selon moi, c'est sûr qu'ils étaient au courant de la situation ». Selon lui, des études comparatives faites au milieu des années 2000 confirmaient que des travaux coûtaient 30 ou 35 % plus cher à Montréal que dans d'autres villes comparables. C'était d'abord 20 % à 25 % au début des années 2000, puis après, ça a augmenté. Surprenant dit que les études n'ont entraîné aucun geste concret de la part de la Ville.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:17:33 PM
  • Comment les entrepreneurs obtenaient-ils la liste des soumissionnaires avant 2000? demande Me Gallant. Les entrepreneurs venaient au bureau de la rue Brennan pour chercher les documents; une secrétaire notait leur nom. Selon lui, des entrepreneurs qui se présentaient au bureau obtenaient facilement cette liste.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:22:06 PM
  • La commissaire Charbonneau veut obtenir plus d'informations sur l'étude comparative. Surprenant dit qu'il ne sait pas qui avait fait l'étude. Selon lui, les personnes qui ont commandé l'étude sont « sûrement » restées en poste, même si rien n'a été fait. « Le système a continué comme ça pendant plusieurs années », dit-il. Le témoin dit qu'il assumait que « tout le monde le savait, les supérieurs le savaient ». Étiez-vous le seul à être payé par les entrepreneurs? demande la commissaire. « Difficile pour moi de répondre », répond M. Surprenant.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:25:01 PM
  • Une fois cependant, M.Themens m'a sorti une liasse de billets de 100 $ dans son bureau. « J'étais mal à l'aise. Je lui ai dit : montre-moi pas ça. » Il a dit : je viens d'aller voir Tony. » J'ai présumé que c'était Tony Conte. Mais il y avait aussi Tony Catania, présume-t-il. Mais « Tony » faisait habituellement référence à Tony Conte (de Conex, NDLR).
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:26:24 PM
  • Les gens de la surveillance des travaux - Luc Leclerc, François Thériault, Michel Paquette - recevaient aussi des pots-de-vin, dit M. Surprenant. J'étais au courant de ce qui se passait parce que je parlais souvent à M. Leclerc. Dans les années 2005 environ, M. Leclerc m'avait aussi confié que mon patron, M. Robert Marcil, était allé voir Nic Milioto pour lui dire que c'était à son tour de collecter, que ça faisait assez longtemps que Surprenant et Leclerc collectaient.
  • Au début des années 2000, la Ville a implanté le système Gespro, pour la gestion de projets, explique Gilles Surprenant. On utilisait ça pour les estimations. Au départ, on faisait des estimations préliminaires, à partir de listes de prix unitaires. C'était basé sur les prix de l'année précédente. On pouvait suggérer une augmentation de 2-3 % par exemple. On se mettait d'accord sur ces prix avant de remettre la liste à M. Themens.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:31:51 PM
  • En 2000, la Ville a « subi » une augmentation de 20-25 % des prix unitaires globaux, relate M. Surprenant. Ça se remarquait dans les prix pour les trottoirs, les pavages et les égouts. En fait, c'était peut-être uniquement pour les égouts et les aqueducs au départ, puis c'est venu peut-être un an plus tard pour les égouts et les trottoirs. Dans les trois secteurs, les patrons étaient les mêmes : M. Themens et M. Marcil. Les ingénieurs nommés plus tôt - Leclerc, Thériault, Paquette - supervisaient des travaux dans tous les secteurs, pas seulement les travaux de canalisation.. Le patron de la section surveillance, Gilles Vézina, était « peut-être » dans le coup lui aussi. Il ne me l'a pas dit lui-même, mais « ça se parlait », dit Surprenant. « Je ne peux pas l'affirmer à 100 % », ajoute-t-il. La commissaire Charbonneau lui demande de taire les noms s'il n'est pas directement au courant.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:34:34 PM
  • En 2000, après avoir « subi » cette augmentation, on a compris qu'il y avait collusion, dit Surprenant. Il ne se souvient pas qui a été le premier entrepreneur à en profiter.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:37:55 PM
  • Me Gallant veut que Gilles Surprenant nomme les compagnies qui faisaient de la collusion et les gens avec qui il faisait affaire. Surprenant répond qu'il y avait ATA (Domenic Alloiso), ATG (Joey Piazza), Bentech (Antonio Bentevegna), Super Excavations (Franco Capallo), Mirabeau (Domenic Camalleri et Domenico Arcuri à l'occasion), Garnier Construction (Joe Borsellino), Frank Catania Constructions (Paolo Catania), Catcan (Tony Cantania et son fils Paolo), Infrabec (Lino Zambito).
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:41:37 PM
  • Le système de collusion a commencé en 2000, raconte Surprenant. Un enrepreneur m'a contacté. C'est comme ça que j'ai su qui avait eu le premier contrat. On m'a dit : « On va te donner ce qui te revient. »
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/22/2012 6:44:07 PM
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform