La commission Charbonneau - 16 octobre 2012

  • La séance est ouverte.
  • Au total, Zambito a versé des ristournes totalisant 6,5 % à une certaine époque (3 % à Union Montréal, 2,5 % à la mafia, 1 % à Gilles Surpenant). L'argent était obtenu grâce à de la fausse facturation chez Infrabec. Zambito ne peut dire si les autres agissaient de la sorte.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 3:44:53 PM
  • Zambito revient sur certaines de ses affirmations en réponse à des questions de Me Houle. L'avocat de l'ACRGTQ l'interroge entre autres sur le contrat exécuté par Infrabec sur le boulevard Saint-Laurent; celui pour lequel la Ville n'avait pas précisé qu'il y avait une dalle de béton. Rien de nouveau à signaler. Aucune contradicton apparente.
  • Zambito a déjà dit qu'il obtenait 14-15 % des contrats données dans son domaine à la Ville de Montréal. Le témoin dit que c'est en terme de valeur, pas en terme de nombre de contrats.
  • Me Houle dit que sur les 70 contrats pour lesquels Infrabec a soumissionné à la Ville de Montréal, 4 ont finalement été annulés. 36 des 66 autres ont été truqués, selon le témoignage de Zambito. Infrabec en a obtenu 11. En valeur, ça représente 28 % de ces contrats. Sur les 23 contrats clairement identifiés comme étant non truqués, Infrabec en a obtenu 5; cela représente 45 % de la valeur de ces 23 contrats. Zambito n'a pu conclure quoi que ce soit sur 7 autres contrats : Infrabec en a obtenu 1, qui représente 5 % de la valeur de ces 7 contrats. Au total, Infrabec a donc obtenu 97 M$ sur 231 M$, ce qui est bien plus que les 14-15 % évoqués par Zambito.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 4:06:55 PM
  • Zambito répond que les chiffres de Me Houle n'incluent pas les contrats où Infrabec n'a même pas soumissionné. Si c'était le cas, dit le témoin, on se rapprocherait davantage de la part de 14-15% des contrats qu'il a évoqués précédemment. Autrement dit, il faut faire cette analyse sur l'ensemble des contrats dans son secteur, et non seulement les 70 qui ont été recensés par la commission. Infrabec peut ne pas avoir présenté de soumission pour un contrat qui était « réservé » à un autre membre du cartel.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 4:09:16 PM
  • Zambito dit que la commande dans ce dossier a été « portée à sa connaissance » après qu'il est allé chercher les documents d'appels d'offres. À l'origine, Zambito avait compris que c'était un projet en libre compétition. Zambito dit que c'est le seul projet qui a fait l'objet d'une commande politique dont il a eu connaissance.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 8:04:14 PM
  • On passe maintenant aux allégations de M. Zambito concernant Robert Abdallah. Rappelons que Zambito a dit qu'on l'a forcé à utiliser un tuyau commercialisé par le groupe Tremca qu'il ne souhaitait pas utiliser dans ce chantier afin que M. Abdallah reçoive une importante somme d'argent. La commande, selon Zambito, était venue de Michel Lalonde, du groupe Séguin.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 8:06:13 PM
  • Zambito a dit qu'on l'a menacé de refaire un appel d'offres s'il n'acceptait pas cette requête. Il affirme que Lalonde du groupe Séguin lui avait dit que cela ne lui coûtait rien finalement, puisqu'il pourrait se faire rembourser le prix du tuyau - 500 000 $ - grâce aux extras. Pour l'exécution, c'était aussi plus facile d'utiliser le tuyau de Tremca, ajoute-t-il.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 8:09:38 PM
  • Dans le bordereau de soumission pour ce dossier que présente Me St-Jean, on peut lire qu'Infrabec prévoyait 750 000 $ en « travaux supplémentaires » (autrement dit, le montant de la contingence) pour ce contrat de 10,7 millions, exécuté sur Sherbrooke, entre les 42e et 50e avenues. Zambito dit qu'à ce moment là, il avait prévu couler un tuyau d'environ 1 km sur place, et non pas utiliser le tuyau en béton armé de Tremca.
    par Francois Messier édité par Danielle Jazzar 10/16/2012 8:13:13 PM
  • M. Zambito indique qu'après vérifications avec Béton Brunet, le tuyau en TBA aurait dû lui coûter 200 000 $ de plus. Si on lui a demandé de facturer 500 000 $ de plus, c'était pour que M. Robert Abdallah obtienne 300 000 $. Zambito n'a cependant pas été témoin que l'argent a été remis à M. Abdallah. Il souligne cependant que le contrat lui a été octroyé dans ce dossier après qu'il eut envoyé le bon de commande à Tremca pour le prix convenu. Zambito répète que lui a payé Tremca par chèque; ce sont les gens de Tremca qui ont payé M. Abdallah.
Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform