EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes

    © AFP/Patrick Valasseris, OP, Farid Addala
    Le porte-avions Charles de Gaulle a appareillé de Toulon

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 2:57:23 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 2:57:46 PM
    Conférence de presse du procureur à 19H00
    15:56 - Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse à 19H00 au palais de justice de la capitale, après l'assaut donné par les forces de l'ordre dans la matinée à Saint-Denis, selon un communiqué du parquet. L'opération ciblait l'organisateur présumé des attentats jihadistes de Paris du 13 novembre. Elle s'est soldée par deux morts, dont une femme kamikaze, et sept interpellations.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:01:07 PM
    414 perquisitions
    15:59 - Il y a eu 414 perquisitions administratives, 64 interpellations et 118 assignations à résidence, conduisant à 60 gardes à vue, depuis le début de l'état d'urgence. 75 armes ont été saisies dont onze armes de guerre, annonce le ministère de l'Intérieur sur Twitter.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:05:09 PM

    © AFP/I.de Véricourt/V.Lefai
    Frappes aériennes russes et françaises en Syrie contre l'EI

    Les terroristes à #SaintDenis préparaient des attentats imminents à l'aéroport de Roissy et à La Défense. #AttentatsParis @RadioCanadaInfo
    Minute de silence à Washington (Twitter)
    US House Homeland Sec chair @RepMcCaul opens joint hearing on extremism with a moment of silence for victims of #ParisAttacks — Michael Mathes (@MichaelMathes) 18 Novembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:15:24 PM
    414 perquisitions menées et 64 personnes arrêtées en France depuis les #AttentatsParis ; 118 assignés à résidence. @RadioCanadaInfo
    par Jean-Marc Leclerc par le biais de twitter retweeted by SDesjardinsRC 11/18/2015 3:26:15 PM

    © AFP/ERIC FEFERBERG
    Des hommes de la police scientifique sortent un matelas de l'immeuble où a eu lieu l'assaut à Saint-Denis, près de Paris, le 18 novembre 2015

    © AFP/JOEL SAGET
    Un membre de la police scientifique à une fenêtre de l'immeuble de Saint-Denis où s'est déroulé l'assaut ciblant l'organisateur présumé des attentats du 13 novembre

    Pronostic vital
    16:52 - Le pronostic vital est toujours engagé pour trois victimes des attentats de Paris, sur un total de 195 personnes encore hospitalisées, annonce la ministre de la Santé Marisol Touraine à l'Assemblée nationale. "Il reste 195 personnes hospitalisées à la suite des attentats de vendredi dernier" a déclaré la ministre. Dans le détail, "41 personnes sont toujours en réanimation, trois ont toujours leur pronostic vital engagé", a-t-elle ajouté. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:55:16 PM
    © iTELE/AFP/fd, Emmanuel Defouloy
    Saint-Denis: Cazeneuve et Molins font le bilan de l'assaut

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:56:50 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 3:57:15 PM
    Amimour, kamikaze au Bataclan, "corrigeait les fautes des profs"
    16:44 - "C'était un littéraire, il corrigeait les profs quand ils faisaient des fautes": Ali a rencontré Samy Amimour, kamikaze du Bataclan, lors d'une formation de chauffeur de bus pour la RATP. Il raconte à l'AFP comment son ami s'est fait, selon lui, "laver le cerveau". "Il faisait la prière cinq fois par jour, allait à la mosquée du Blanc-Mesnil, mais il n'en parlait pas plus que ça; il n'y avait aucune radicalité dans son discours. Son truc, c'était plutôt le sport, on louait un terrain de foot à Bobigny pour aller y jouer ensemble", ajoute Ali. Après 15 mois à la RATP, Amimour démissionne, expliquant que ce travail est "haram" (interdit), "car on y côtoie trop de femmes, trop de tentations". "Je lui ai dit +T'es malade ou quoi, c'est quoi cette histoire de haram ? Quand tu vas à la boulangerie, y a aussi des femmes !+", se souvient Ali, qui explique que Samy a ensuite trouvé un emploi dans la restauration rapide, dans "un grec", et qu'ils sont restés en contact plusieurs mois, avant qu'il ne disparaisse des radars.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:09:19 PM
    "Vive la musique, vive la liberté, vive la France" (Twitter)
    pic.twitter.com/YxuCIbRI05 — EaglesOfDeathMetal (@EODMofficial) 18 Novembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:17:50 PM
    Photo censurée
    17:25 - Le ministère de l'Intérieur a demandé lundi à Twitter et Facebook, par réquisition judiciaire, de retirer de leur réseau une photo prise au Bataclan après l'attentat, montrant des corps jonchant le sol. Les deux réseaux ont appliqué cette requête mais uniquement sur le territoire français. "Nous avons reçu cette requête dès lundi. Dès que la photo est signalée par un internaute, nous la faisons disparaître", a indiqué un porte-parole de Facebook, qui n'intervient jamais au préalable sur les contenus publiés par ses membres.  Depuis cette réquisition, Twitter applique, lui, de manière systématique un filtre gris qui masque le tweet contenant la photo incriminée, pour les internautes basés en France, a confirmé une source proche du dossier.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:31:36 PM

    © AFP/ERIC FEFERBERG
    Un corps est extrait de l'immeuble du centre de Saint-Denis où a eu lieu l'assaut des policiers, le 18 novembre 2015

    © AFP/Laurent Di Nardo
    Assaut à Saint-Denis: images de l'extérieur de l'appartement

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:40:36 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:40:55 PM
    "Elle a crié et elle s'est fait exploser"
    17:42 - Thomas Beha, 24 ans, intermittent du spectacle, habite le 1 rue du Corbillon, juste en face de l’immeuble visé par la police ce matin. Il a vu la femme se faire exploser. "Vers 07h, 07h30 environ, elle était à une fenêtre ouverte au 3e étage. Elle regardait en bas, sans doute vers la police, et elle a crié. Elle s’est fait exploser à la fenêtre. Au bout d’une heure de rafales, j’avais l’impression que ça traversait les murs, que c’était dans l’appartement à côté de chez moi. On n’avait pas accès aux fenêtres, les policiers ont sommé les gens d’aller se réfugier dans une pièce au calme. Toutes les fenêtres du bâtiment sont explosées. Il y a des impacts de balles dans les murs. Il y avait beaucoup de douilles au sol avant l’intervention de la police scientifique et quelques traces de sang. L’immeuble est en ruine", a-t-il dit à l'AFP.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:43:34 PM
    Nord: un homme recherché après la découverte d'explosifs à son domicile
    17:55 - Un homme d'une vingtaine d'années est recherché par la police après la découverte d'explosifs lors d'une perquisition administrative à son domicile de Hem (Nord), près de Roubaix, dans la nuit de dimanche à lundi. "On est intervenu dans le cadre d'une perquisition administrative et on a découvert des explosifs et des bouchons allumeurs", a indiqué mercredi un porte-parole de la Direction de la sécurité publique du Nord, confirmant une information de La voix du Nord. Il n'a pas voulu donner de précision sur la nature de ces explosifs. "L'individu, qui était absent lors de la perquisition, est recherché. Il n'y a pas de lien établi avec les attentats de Paris", a ajouté ce responsable.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 4:58:17 PM

    © AFP/
    Quelques Unes remarquables de la presse française près d'une semaine après les attentats de Paris.

    Circulation Saint-Denis (Twitter)
    A St Denis, véhicules et piétons peuvent librement circuler sauf dans un périmètre précis situé dans le centre ville pic.twitter.com/Vdwb2uQl1y — Préfecture de police (@prefpolice) November 18, 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 5:02:41 PM
    "Ennemi"
    18:10 - Le Premier ministre Manuel Valls a désigné l'islamisme radical comme un "ennemi" après les attentats de Paris, en y intégrant le salafisme, branche fondamentaliste de l'islam. "Oui, nous avons un ennemi, et il faut le nommer c'est l'islamisme radical. Et un des éléments de l'islamisme radical, c'est le salafisme", a déclaré le chef du gouvernement lors de la séance de questions à l'Assemblée nationale."Dans nos quartiers, il y a des dizaines, des centaines, peut-être des milliers de jeunes qui sont attirés par le jihadisme, par l'islamisme radical, par cette idéologie totalitaire", a déploré M. Valls, en réponse au député Les Républicains de l'Eure, Bruno Le Maire. "Nous devons être lucides sur ce qui se passe dans nos sociétés", a-t-il dit.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 5:12:54 PM
    Saint-Denis: un 3e terroriste tué ?
    18:16 - Le ministère de l'Intérieur n'a "pas exclu" qu'un "troisième terroriste" ait pu être tué dans l'assaut policier donné mercredi avant l'aube contre un appartement de Saint-Denis, au nord de Paris, à la recherche de l'organisateur présumé des attentats du 13 novembre. "Il n'est pas exclu que, compte tenu des éléments retrouvés sur place, il y ait un troisième terroriste qui ait été tué", déclare le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, à l'AFP. Deux personnes sont mortes dans l'opération, avait dit à la mi-journée le procureur de Paris, François Molins: "Une jeune femme en cours d'identification qui s'est fait exploser en déclenchant sa charge explosive" et un homme "retrouvé à l'issue de l'opération atteint par des projectiles et des grenades".

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 5:22:47 PM

    © AFP/
    Montage de photos prises avec un téléphone portable par le photographe de l'AFP Valéry Hache montrant les différents lieux où ont été perpétrés les attentats de Paris

    © AFP/ADRIEN MORLENT
    Le ministère de la Culture à Paris éclairé aux couleurs du drapeau français, le 18 novembre 2015

    Saint-Denis: Hollande a rendu visite aux policiers blessés
    18:37 - François Hollande s'est rendu  à l'hôpital parisien de La Pitié-Salpêtrière au chevet des policiers blessés lors de l'assaut lancé contre un appartement de Saint-Denis pour leur exprimer "ses remerciements et son soutien", a indiqué à l'AFP l'entourage du président. Six policiers ont été légèrement blessés lors de cet assaut qui a débuté mercredi à l'aube et s'est achevé à la mi-journée. Le chef de l'Etat avait auparavant appelé le patron des policiers d'élite du Raid, Jean-Michel Fauvergue, et le patron de la BRI (Brigade de recherche et d'intervention, l'antigang de la police judiciaire parisienne), Christian Molmy, pour leur témoigner de son "admiration et de sa fierté pour l'action conduite" à Saint-Denis. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 5:49:50 PM
    Résolution "rapide" à l'Onu
    18:55 - François Hollande et le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon ont évoqué lors d'un entretien téléphonique mercredi l'adoption "le plus rapidement possible" d'une résolution contre le terrorisme au Conseil de sécurité. "François Hollande a rappelé sa volonté de voir adoptée le plus rapidement possible une résolution pour renforcer les moyens de la lutte contre le terrorisme et contre Daesh (acronyme arabe de l'organisation Etat islamique) et Ban Ki-moon l'a assuré de son soutien", a indiqué l'Elysée.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 5:56:43 PM
    "Curseur"
    18:58 - Plus de frappes, plus de cibles et une coalition ouverte aux Russes: l'offensive contre le groupe Etat islamique (EI) s'accélère depuis les attentats de Paris mais elle ne conduira nulle part sans une solution politique en Syrie, mettent en garde des experts. "On peut pousser le curseur un peu plus loin sur les cibles", concède un responsable militaire français, tout en mettant en garde contre le risque de dégâts collatéraux: "un innocent tué, cela crée dix combattants", souligne-t-il.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:12:58 PM
    19:09 - Un sms a été envoyé avant l'attaque du Bataclan par un membre du commando disant "on est parti, on commence", révèle le procureur de la République de Paris, François Molins.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:18:53 PM
    "5000 munitions"
    19:20 - "Plus de 5000 munitions" ont été tirées par la police lors du raid à Saint-Denis, selon le procureur de Paris.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:23:18 PM
    Salah Abdeslam et Abelhamid Abaaoud pas parmi les personnes interpellées à #SaintDenis selon le procureur de Paris. @RadioCanadaInfo
    19:12 - Abdelhamid Abaaoud et Salah Abdeslam ne figurent pas parmi les huit gardés à vue (procureur)
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:26:34 PM
    5000 munitions tirées par la police lors de l'assaut à #SaintDenis #AttentatsParis @RadioCanadaInfo
    19:24 - Assaut à Saint-Denis: les 3 personnes interpellées et le corps criblé de balles retrouvé dans l'appartement pas encore identifiés annonce le procureur de la République de Paris, François Molins.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:29:17 PM
    SMS
    19:27 - Un SMS indiquant "on est parti, on commence" a été envoyé le soir des attaques du vendredi 13 novembre à partir d'un téléphone portable découvert dans une poubelle à l'extérieur de la salle de concert du Bataclan, a déclaré le procureur de Paris François Molins. "Les investigations s'attachent bien évidemment à déterminer quel est le destinataire de ce message", envoyé à 21H42, peu avant l'attaque, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:29:18 PM
    "Corps criblé d'impacts" (Twitter)
    Procureur #Paris «Un corps criblé d’impacts, a été découvert dans les décombres de l’immeuble.» — Ministère Justice (@justice_gouv) 18 Novembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:34:18 PM
    Saint-Denis: 8 gardes à vue (Twitter)
    Procureur #Paris «Huit gardes à vue, sept hommes et une femme sont donc actuellement en cours.» — Ministère Justice (@justice_gouv) November 18, 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:37:31 PM
    "pouvait passer à l'acte"
    19:34 - "Tout laisse à penser" que le groupe de personnes arrêtées ou abattues mercredi matin lors de l'assaut d'un appartement à Saint-Denis, au nord de Paris, "pouvait passer à l'acte" pour un nouvel attentat, a déclaré le procureur François Molins. L'opération policière a été lancée sur la foi d'un témoignage lundi "sur la présence en France d'Abaaoud", cerveau présumé des attentats qui ont fait 129 morts vendredi, a ajouté M. Molins. Un téléphone a été découvert dans une poubelle à l'extérieur de la salle de concerts du Bataclan, avec le message: "on est partis on commence", a-t-il aussi révélé.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:37:35 PM

    © AFP/ALAIN JOCARD
    Le procureur de la République de Paris, François Molins, lors d'une conférence de presse à Paris, le 18 novembre 2015

    Traque de Salah Abdelslam (Twitter)
    .@ChTaubira « Salah Abdelslam est traqué avec le concours des pays voisins.» @France5tv #cavous — Ministère Justice (@justice_gouv) 18 Novembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:52:23 PM
    Au Casa Nostra (Twitter)
    Clémentine ramasse les feuilles devant le CasaNostra: "on entretient bien les cimetières, je veux que ça reste joli" pic.twitter.com/eJL5TU5T4Q — Tiphaine Le Liboux (@LeLibouxTiF) 18 Novembre 2015

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 6:54:55 PM
    COP21 sans manif
    19:38 - Les manifestations prévues en France le 29 novembre et le 12 décembre interdites, annonce le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:01:18 PM
    Beaujolais malgré tout
    19:56 - La place des Terreaux à Lyon s'apprête à percer les tonneaux du Beaujolais nouveau. "Le choix de maintenir la fête a été difficile mais il faut continuer à vivre", lance un verre déjà en main Sébastien Dupré viticulteur à Saint-Lager. Non loin d'ici, devant l'Hotel de ville, des Lyonnais continuent de venir se recueillir devant un parterre de fleurs et de bougies. Le vin primeur doit couler à partir de minuit. D'ici là ils boiront les anciens millésimes. Et autour de 21h, la fête se figera pour une minute de silence et la fanfare du Beaujolais jouera la Marseillaise.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:01:19 PM
    Molenbeek affiche sa solidarité avec les victimes de Paris
    20:04 - Au bord d'une place de Molenbeek-Saint-Jean, Mohamed Abdeslam, le frère d'un des kamikazes qui s'est fait sauter à Paris, dispose discrètement des bougies au balcon de la maison familiale. Un geste de solidarité à la fois avec les victimes et avec les quelque 96.000 habitants de ce petit quartier populaire (6 km2) de l'ouest de Bruxelles, réputé terreau du jihadisme européen, qui s'est retrouvé au coeur de l'actualité internationale depuis. Quelque 3.000 personnes se sont rassemblées mercredi en fin d'après-midi sur la place communale de Molenbeek pour manifester leur soutien aux victimes des attentats de Paris.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:07:28 PM

    © AFP/EMMANUEL DUNAND
    Mohamed Abdeslam, le frère d'un des kamikazes qui s'est fait sauter à Paris, dispose discrètement des bougies au balcon de la maison familiale à Molenbeek-Saint-Jean quartier populaire de l'ouest de Bruxelles, le 18 novembre 2015

    Etat d'urgence: un homme écroué à Lyon
    20:07 - Un homme de 35 ans, chez qui un "arsenal de guerre" avait été découvert lors d'une perquisition à Feyzin, près de Lyon, dans le cadre de l'état d'urgence, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris de source judiciaire. Interpellé lundi après-midi, il a été mis en examen pour "détention d'un dépôt d'armes, détention d'armes et de munitions et participation à une association de malfaiteurs", a-t-on précisé. Les policiers avaient découvert un "arsenal de guerre", dont un lance-roquettes, à son domicile et à celui de ses parents dans cette banlieue industrielle lyonnaise. Les autorités le soupçonnent "de soutenir la mouvance islamiste radicale" et voient chez lui une illustration "des connexions entre le milieu du banditisme et celui du terrorisme".
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:13:46 PM
    © AFP/MC, David Cantiniaux, FRANCIS CURTA, Laurent Di Nardo Di Maio
    Saint-Denis: la police scientifique sur les lieux de l'assaut

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:25:39 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:26:02 PM
    Saint-Denis: "Un commando" qui "pouvait passer à l'acte"
    20:42 - Lors de l'opération à Saint-Denis, "une nouvelle équipe de terroristes a été neutralisée et tout laisse à penser que, au regard de leur armement, leur organisation structurée et leur détermination, ce commando pouvait passer à l'acte", a indiqué le procureur de Paris, François Molins. L'assaut a été décidé après que les enquêteurs eurent recueilli un témoignage faisant état de la présence sur le territoire français d'Abdelhamid Abaaoud. "Les enquêteurs se sont orientés vers la piste de cet appartement (visé) après avoir recueilli un témoignage faisant état de la présence d'Abaaoud sur le territoire français" le lundi 16 novembre et "qui a fait l'objet de nombreuses vérifications téléphoniques et bancaires", a détaillé M. Molins, présentant Abaaoud comme un individu "suspecté d'être l'inspirateur de nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe pour le compte de l'organisation terroriste Etat islamique".
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:49:37 PM
    © AFP/Rémi Pin, Océane Labalette
    le commando neutralisé "pouvait passer à l'acte" (procureur)
    Le commando neutralisé "pouvait passer à l'acte" (procureur)

    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:51:48 PM
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 7:52:08 PM
    Jean Reinhart plaide avec la robe de son neveu tué au Bataclan
    20:49 - Jean Reinhart, l'avocat des deux pilotes français dans le dossier Air Cocaïne, a plaidé  à Aix-en-Provence en portant la robe de son neveu et filleul, Valentin Ribet, un jeune avocat tué au Bataclan vendredi soir. "Je suis ému ce soir. Hier soir j'étais dans le bureau du pôle antiterroriste pour récupérer la robe de mon neveu et filleul lâchement assassiné au Bataclan", a-t-il déclaré en commençant sa plaidoirie. "Il a reçu une balle tirée par les terroristes, il a protégé sa fiancée, il s'est couché sur elle", a poursuivi Me Reinhart, très ému. "J'ai récupéré cette robe car vendredi dernier, je lui disais: +est-ce que tu voudrais venir plaider avec moi à Aix-en-Provence?+".
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 8:19:21 PM

    © AFP/L.Saubadu/S.Blanchard/S.Malfatto
    L'assaut de la police à Saint-Denis

    © AFP/M.Zaba/V.Breschi/S.Malfatto
    Attentats de Paris : la jeunesse assassinée

    Saint-Denis: mort d'une chienne d'assaut du RAID
    21:17 - Alors que l'opération antiterroriste lancée mercredi à Saint-Denis, près de Paris, n'était pas terminée, la police a pris la peine d'annoncer sur Twitter la mort d'une chienne d'assaut de l'unité d'élite du Raid, une information aussitôt reprise par des dizaines d'internautes. "Diesel, malinois de 7 ans, chienne d'assaut du #RAID, a été tuée par les terroristes dans l'opération en cours", a annoncé la police sur son compte lors de l'assaut d'ampleur lancé à l'aube à Saint-Denis qui ciblait le Belge Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des tueries de vendredi (129 morts)."Les chiens d'assaut et de recherche d'explosifs sont indispensables dans les missions des opérateurs du #Raid", a affirmé dans un autre tweet la police nationale.
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 8:28:34 PM
    Saint-Denis: le mystère Abaaoud
    20:49 - Lundi soir, les enquêteurs ont reçu un témoignage, "pris avec autant de sérieux que de précautions compte-tenu des risques de manipulation", selon lequel le jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, "inspirateur de très nombreux projets d'attentats ou attentats terroristes en Europe", serait en France, selon le procureur François Molins. S'il peut sembler stupéfiant que soit revenu en Europe celui qui apparaît comme une tête d'affiche de la légion francophone de l'Etat islamique, Abaaoud est la cible principale de l'assaut sur l'appartement de Saint-Denis. Pour la justice il est trop tôt pour dire que le corps criblé de balles dans l'appartement est le sien. Mais il ne figure pas parmi les huit personnes arrêtées à Saint-Denis. Pas plus que Salah Abdeslam, 26 ans, considéré comme un des trois membres du commando des terrasses, qui reste introuvable. 
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 8:34:12 PM
    Le point à 22h10
    22:10 - Les policiers ont "neutralisé" une équipe de jihadistes dans un appartement de Saint-Denis, aux portes de Paris, mais le sort d'Abdelhamid Abaaoud, cerveau présumé des attentats du 13 novembre, demeure inconnu, les suspects tués dans l'opération n'étant pas encore identifiés. Une explosion a retenti pendant l'assaut, attribuée par les forces de l'ordre à une femme kamikaze qui a fait détonner son gilet, un point qui "demande à être vérifié", selon le procureur. Le corps d'un homme "criblé d'impacts" a aussi été découvert dans l'immeuble, qui menaçait de s'effondrer. Le ministère de l'Intérieur n'a "pas exclu" qu'un "troisième terroriste" ait pu être tué, les constatations étant rendues difficiles par l'état des corps morcelés. Huit personnes ont été interpellées et placées en garde à vue lors de l'intervention ciblant le jihadiste belge Abaaoud. Parallèlement les enquêteurs traquent Salah Abdeslam, 26 ans, soupçonné d'être l'un des tireurs qui ont mitraillé vendredi les terrasses de cafés et restaurants parisiens, avec son frère Brahim Abdeslam, qui s'est fait exploser. L'homme est activement recherché, notamment en Belgique, où les attaques ont été organisées selon les autorités françaises. FIN DU DIRECT
    par AFP par le biais de EN DIRECT Attentats de Paris: poursuite des opérations antiterroristes 11/18/2015 9:11:47 PM

    © AFP/BERTRAND GUAY
    La Tour Eiffel aux couleurs du drapeau français

Alimenté par ScribbleLive Content Marketing Software Platform